San Francisco

Mille neuf cent cinquante neuf

A Conflans Ste Honorine

Il y a 50 ans, tu as vu le jour

Petite fille curieuse, tu aimes la vie

Très tôt tu as voulu

Voler de tes propres ailes

Sage et décidée, tu n’as peur de rien

Ton cœur en écharpe, tu suis ton chemin

Quand San Francisco t’appelle,

Quand San Francisco t’appelle,

San Francisco, tu garderas

Au fond de toi, la joie, d’ces années là.

L’amour frappe à ta porte,

Marc est l’homme de ta vie

Ton cœur est si grand, pour lui et sa fille

Tu le sais déjà, c’est là ta famille.

L’arrivée de Pauline

A changé ton existence,

Douleurs et souffrances, bonheurs et sourires

Ont rythmé ton cœur d’un nouvel élan.

Quand Taverny t’appelle,

Quand Taverny t’appelle,

De Taverny, tu garderas

Au fond de toi, l’amour, d’ces années là.

Aujourd’hui te voilà

Entourée de ceux qui t’aiment

Nous fêtons la femme, nous fêtons l’amie,

L’affection sincère qui nous réunit.

Tu es un esprit libre,

Fait de force et de courage,

Générosité, voilà le mot clef,

Tu nous as donné aide et amitié

Quand toutes les despès t’appellent,

Quand toutes les despès t’appellent,

de Sainte –Mairie, tu garderas,

Au fond de toi, nos yeux, remplis d’émoi.