Les vendredis depuis huit mois sont les seuls jours de ma semaine où je me lève le coeur en joie ! Je compte les heures, puis les minutes, j'attends l'instant précis où le jardin s'illuminera, où le gravier crissera sous tes pas, où tes clefs s'affoleront dans ta main, où la porte de la maison s'ouvrira, où le bonheur entrera avec toi. Cris de joies, rires heureux, petits pas qui piétinent, pour qui le premier baiser ? Pour moi ! Les vendredis depuis huit mois s'additionnent l'un à l'autre  comme 34 petites bulles de bonheur en moi. Et aujourd'hui, cette belle surprise que je n'attendais pas : un train plus tôt, et te voilà pour quelques heures supplémentaires comme gagnées sur le tic tac de l'horloge ! Le bonheur des enfants te découvrant devant le portail de l'école ! Les sourires complices de mes si douces amies ! La fierté de marcher à ton bras. Merci mon amour pour cette 35ème et énorme bulle de joie ...